Battants sur le toit

Peintures en bâtiment et peintures sans tuiles, poésies par la fenêtre et proses sur le toit, les deux pouvant se retrouver en faisant école... buissonnière, musiques de chambre et de cour, fenêtres ouvertes sur toutes les portées... danses sur le fil

14 août 2006

Alberto ou la "rage de l'expression"

D.R. Les mots qui se lèveront sous nos yeux sauront de nous plus que nous ne saurons d'eux, nous serons à leur remorque comme des roulottes secouées par les accidents du temps, hommes-chariots comme la terrible vision d'Alberto à son réveil quand plus rien ne ressemblait à hier, le monde avait reculé, son regard avait avancé, plus rien ni personne ne marchaient comme avant, ses sculptures lui emboîtèrent l'esprit qui, lui, avait accéléré le pas.   
Posté par inulation à 01:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]