Battants sur le toit

Peintures en bâtiment et peintures sans tuiles, poésies par la fenêtre et proses sur le toit, les deux pouvant se retrouver en faisant école... buissonnière, musiques de chambre et de cour, fenêtres ouvertes sur toutes les portées... danses sur le fil

25 janvier 2007

Singular voice

Because of the weight of a suffering life, Gaddis wrote his last pages as a long agony, Because he turned out the time to come back one his text, again and again He wrote in a singular voice between Bernhard' s mortal litanies and Beckett's crepuscular sentences again and again as "they" were according to say later on Because there is no more resulting after mecanization of arts, nore redemption for the artist...  He walked one has broken lines, letting long silence in bread, again... [Lire la suite]
Posté par inulation à 23:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2007

Enfermé dans la forge

Enfermé dans la forge, le sculpteur est pris dans le noir et le feu, il n'a pas encore rencontré la lumière, ainsi parle le sculpteur en chemin de l'arôme, jusqu'à cet hommage rendu à Kandinsky où il se met à réfléchir avec et non plus à côté de la lumière, comme il le dit, même si son oeuvre "avait envie" d'être du côté de la lourdeur, comme s'il avait passé un pacte avec la matière au point de la respecter jusque dans "ses espaces morts", ne laissant jamais au vide le loisir de s'installer à l'intérieur de ses... [Lire la suite]
Posté par inulation à 16:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]