Battants sur le toit

Peintures en bâtiment et peintures sans tuiles, poésies par la fenêtre et proses sur le toit, les deux pouvant se retrouver en faisant école... buissonnière, musiques de chambre et de cour, fenêtres ouvertes sur toutes les portées... danses sur le fil

13 janvier 2007

La part de l'oeil : à part

http://lapartdeloeil.be/theorie/index2.htm, un lien à retenir comme une araignée...
Posté par inulation à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 janvier 2007

La compagnie de Pietragalla fait trembler

La compagnie de Pietragalla fait trembler les galeries souterraines avec Conditions Humaines : la fièvre s'empare de la scène : http://www.pietragalla.com/teaser_conditions_humaines.html. Commémoration par le langage du corps.
Posté par inulation à 20:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 janvier 2007

QUASE - FERNANDO PESSOA - Via Brazil

Mon amie Aude m'a envoyé ce mot du Brésil : "Une femme que j'adore, pleine de vie et de passion, nous transmet un poème de Fernando Pessoa sur le fameux "presque" (quase) que nous cultivons et duquel, malheureusement ou heureusement, nous nous satisfaisons. Allons, Pessoa mérite bien un effort de compréhension de la langue imprégnée du TUPI, le portugais du Brésil. L'amie du lointain." (ajout de ma part : un quase-lointain )Beijos Aude et merci d'exister !QUASE - FERNANDO PESSOA   Ainda pior que a... [Lire la suite]
Posté par inulation à 18:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2007

Pèème du jour

A gallaChiari mattini,quando l'azzurro è inganno che non illude,crescere immenso di vita,fiumana che non ha ripe né sfocioe va per sempre,e sta - infinitamente. Sono allora i rumori delle stradel'incrinatura nel vetroo la pietra che cadenello specchio del lago e lo corrùga.E il vocìo dei ragazzie il chiacchiericcio liquido dei passeriche tra le gronde svolanosono tralicci d'orosu un fondo vivo di cobalto,effimeri... Ecco, è perduto nella rete di echi,nel soffio di pruinache discende sugli alberi sfoltitie ne deriva un... [Lire la suite]
Posté par inulation à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2007

Photoeil : Symphonie de bleus silencieux

Copyright : Photoeil Marée de barques bleues comme vagues silencieuses se tenant par le flanc berceaux de bois attendent sagement l'heure du repartir trois bâches vives habillent les aînées sculptures inachevées dans l'atelier des Dieux l'homme au filet de soie y pourvoira il passera un baume sur la hanche égratignée demain qui sait, il pourra les dévêtir ?  
Posté par inulation à 11:36 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
12 janvier 2007

Habillé de la veille, il se hâte vers ses jeux qu'il invente le matin et oublie le soir

Il fait pleuvoir sur l'être loin des autres, la solitude le mouille puis le sèche de ce grand coeur absent qui ne l'est jamais tout à fait. L'enfant ne nous abandonne jamais, c'est nous qui l'abondonnnons en nous. Il s'est corrompu dans un duel sans adversaire et nous l'avons renié ; son corps en sueur et son coeur taché ont creusé ses traits. La négligence a le goût de l'amer, de la rouille : un bateau trop longtemps resté à quai. Il court encore dans les rues hostiles à ses jeux volages, de chimères d'eau et de brumes. Sa voix nue... [Lire la suite]
Posté par inulation à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 janvier 2007

En complément du texte sur Genette

Vox poetica Accueil     Théorie et critique      Entretiens      Revue La métalepse, aujourd’hui * par John Pier et Jean-Marie SchaefferCRAL (CNRS/EHESS) Qu’est-ce qu’un récit ? Quelle est son organisation interne ? Quels sont les liens entre ce qui est raconté – l’histoire – et la manière dont cela est raconté – la narration ? Qui est à la source de l’information narrative ? Quelle est la relation que cette source entretient avec l’histoire narrée ?... [Lire la suite]
Posté par inulation à 04:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
12 janvier 2007

Encre

AZ
Posté par inulation à 04:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 janvier 2007

Just enjoy...

Posté par inulation à 00:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2007

Derrière le dos crépi d'ombres

Derrière le dos crépi d'ombres, trois femmes attendaient, elles attendaient qu'il s'approchât... mur d'attente embrassera l'ombre avant de l'avoir vue. Au tournant de la ruelle toujours fidèle à ses pavés escarpés vers le plateau où dorment les hirondelles de pierres, le pas joue des écarts, il cherche le fossé, l'herbe flatteuse sur les mollets. Les buissons se font rares par temps de trop de regards, ils aimeront ceux qui n'ont pas été dépassés par leur enfance, alors il se fera hôte du présent. Il sait comme... [Lire la suite]
Posté par inulation à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]