Battants sur le toit

Peintures en bâtiment et peintures sans tuiles, poésies par la fenêtre et proses sur le toit, les deux pouvant se retrouver en faisant école... buissonnière, musiques de chambre et de cour, fenêtres ouvertes sur toutes les portées... danses sur le fil

19 décembre 2007

ça me plaît!

http://education.france5.fr/miro/01vie/index.html : laissez vous guider
Posté par inulation à 02:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 décembre 2007

...

L'un à côté de l'autre allongés de part et d'autre de sa nuit chacun poursuivant quelque rêve débordé par l'indice scintillant de leurs lèvres assurées du baiser de leur ombre
Posté par inulation à 03:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
05 décembre 2007

Béjart : une grande aventure

Je reviendrais sur Béjart que j'aurais volontiers rejoint lorsqu'il créa sa première troupe à Bruxelles. Il fut le premier à bousculer la grammaire classique. On a pu lui reprocher d'avoir touché au formalisme de la danse classique qui, il faut bien le reconnaître, se récitait elle-même, et semblait s'essoufler dans son récitatif. Sur ses créations, il y a beaucoup à dire, et toutes les critiques ne sont pas infondées. Je ne suis pas certaine de vouloir ouvrir le dossier. Je salue le maestro.
Posté par inulation à 03:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 novembre 2007

Aimé Maeght aimait ces quatre-là

Quatre mains lumineuses ont été retenues pour illustrer ce documentaire présenté ce 30 novembre sur Arte, quatre artistes qui ont en commun d'avoir été "élus" par Aimé Maeght, quatre artistes qui jouent avec leur matière comme si l'enfant en eux ne les avait jamais quittés, comme si l'aboutissement de leur création fut de reconquérir leur enfance, une enfance au second degré. Bien sûr, il nous vient immédiatement le nom de Miro que l'on découvre, assis, devant une affiche qu'il barbouille avec allégresse, dans un geste qui... [Lire la suite]
Posté par inulation à 21:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 novembre 2007

Clin d'oeil

Henri Cartier-Bresson, l'oeil alerte Derrière la gare St. Lazare, 1932 National Gallery of Canada, OttawaHyères, France, 1932National Gallery of Canada, OttawaBruxelles, 1932National Gallery of Canada, OttawaCordova, Spain, 1933National Gallery of Canada, OttawaAlicante, Spain, 1933National Gallery of Canada, OttawaMadrid, Spain, 1933National Gallery of Canada, OttawaFemme endormie, Juahitan, Mexico, 1934National Gallery of Canada, OttawaCalle Cuauhtemocztin, Mexico, 1934Gelatin silver printFemme endormie, c.... [Lire la suite]
Posté par inulation à 20:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
20 novembre 2007

Alberto Part II

Travailler en pétrissant ses propres doutes du bout des doigts, comme s'il fallait les entretenir pour reculer l'horizon d'une possible certitude. Giacometti, on le sait, avait choisi la sculpture parce qu'il "n'y comprenait rien", qu'il ne parvenait pas à voir les choses, cette volonté opiniâtre d'y comprendre quelque chose, cet entêtement, tout son geste en est imprégné : on le voit presser la glaise sans discontinuer, discuter avec son invité sans jamais s'interrompre, l'éprouvant jusqu'à ce que la forme soit... [Lire la suite]
Posté par inulation à 14:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 novembre 2007

Le troisième oeil

"Moroccan Graffiti", la galerie de l'institut français de Fès abrite en ce moment une admirable série de photos obtenues par surimpression de deux réalités "décalées" qui, conjuguées, donne le sentiment que l'une est une émanation de l'autre, comme autant de palimpsestes laissant affleurer des signes-témoins, des bouts de phrases rescapés, des graphismes... Le résultat est un réel bonheur plastique! A voir chez too banal .
Posté par inulation à 15:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 novembre 2007

Maintenant c'est la nuit

"1 Maintenant c'est le noirLes mots c'était hierdans le front de la pluieà la risée des écoliers qui5 traversent l'automne et lalittératurecomme l'enfer et le paradisdes marelles Tu prêchais la conversion pénible10 des mesures agrairesà des souliers vernisdes sabreuses de douze ansqui pincent le nez des rueset giflent la pudeur15 des campagnes étroites Tu prêchais dans les flammesdu bouleau du tilleulà des glaciers qui n'ontpas vu la mer encore20 et qui la veulent tout de suiteet qui la veulent maintenant Maintenant... [Lire la suite]
Posté par inulation à 18:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
13 novembre 2007

Posté par inulation à 23:48 - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 novembre 2007

Giacometti sculpte ses interrogations

On se souvient de cette célèbre photo d'Alberto Giacometti prise par Cartier-Bresson, rue d’Alésia : celle de la silhouette d'un homme enfoncé dans son vieux pardessus ; tel un spectre dans une nuit en plein jour, une énigme s'avance vers nous. Au premier plan, un arbre fend l'espace dans toute sa hauteur renforçant le sentiment de fragilité de cette présence, Giacometti reconnaîtra plus tard : “Je me suis senti comme un chien alors j’ai fait cette sculpture”. Cette sculpture, c'est celle de ce chien d'une inquiétante... [Lire la suite]
Posté par inulation à 17:28 - - Commentaires [5] - Permalien [#]